Arreté

Aggravation de la situation de sécheresse

Aggravation de la situation de sécheresse : la préfecture de la Loire prend un nouvel arrêté de restrictions.

Aggravation de la situation de sécheresse : la préfecture de la Loire prend un nouvel arrêté de restrictions. 

Le département de la Loire connaît un déficit pluviométrique depuis le début de l’année, qui a conduit le placement du département en vigilance le 24 mai. Les secteurs du Gier et des Monts du Lyonnais ont été placés en alerte le 08 juin. Le 21 juin l’alerte a été étendue à 8 autres zones du secteur et les 2 secteurs Monts du Lyonnais et Fleuve Loire Amont ont été placés en alerte renforcée. Le secteur Sud-Loire a été placé en crise le 28 juillet, le reste du département en alerte renforcée à l’exception du Roannais qui est en alerte et du Fleuve Loire Aval qui était en vigilance. Le 01 août, Fleuve Loire Aval passe en alerte en accord avec la décision du CGRNVES.

Les températures élevées de la semaine, l’absence de précipitations continuent de détériorer la situation de la ressource en eau dans le département et la vie des milieux aquatiques.

Dans ce contexte, il convient de prendre des mesures afin de préserver les usages prioritaires et la survie des écosystèmes aquatiques. Concernant la zone Roannais en niveau d’alerte, les mesures de restrictions sont les suivantes :

Pour les particuliers :

limitation des horaires d’utilisation de l’eau pour l’arrosage des jardins potagers, massifs fleuris et plantations arborées : interdite de 10 h à 18 h ;
interdiction d’utilisation de l’eau pour le lavage des voitures hors des stations professionnelles,
*interdiction du remplissage des piscines privées et de l’arrosage des pelouses.

Pour les usages économiques de l’eau (par les entreprises) :

seuls les prélèvements indispensables dans les process de fabrication industrielle sont autorisés
l’irrigation agricole est soumise à des restrictions horaires, qui dépendent des cultures concernées et des matériels utilisés. Ces limitations ne s’appliquent pas aux retenues de stockage ni au canal du Forez.

Le prélèvement dans les cours d’eau (bief, pompage) ou dans les nappes pour le remplissage des plans d’eau est interdit hors pisciculture.

Pour consulter l’arrêté